Informations pratiques

Ces robes drapées, on dit que c’est de l’antique, mais je ne me suis jamais inspiré de l’antique. Au temps où ce tissu n’existait pas, je n’avais pas l’idée de faire des drapés. Mais dès que je l’ai eu, le tissu est tombé de lui-même… Au toucher, il est possible de connaître l’âme et le caractère d’un tissu, d’une soierie. Lorsque je drape un mannequin d’une soierie, celle-ci réagit entre mes mains et j’essaye de comprendre et de juger ses réactions. Ainsi je donne à la robe que je crée une ligne et une forme que le tissu voudrait lui-même avoir. »

Madame Grès

Publicités